Brahmâ mudrâ - Visages de Brahmâ

En Sanscrit, "Brahmâ" est le Dieu créateur de l'hindouisme et le premier principe de la trinité hindoue. Les deux autres sont Vishnu et Shiva. "Mudrâ" veut dire position symbolique.

 

Dans cette posture, nous représentons la position des quatre têtes de Brahmâ regardant dans quatre directions différentes. Chacune de ses têtes récite un des quatre Védas (textes sacrés de l'Inde antique).

Ce mudrâ peut se pratiquer debout ou assis. Cette pratique est notamment bénéfique pour assouplir et détendre les tissus de la nuque et du cou, laissant place à une relaxation générale.


Visionner la vidéo

Variations de la pratique

Bénéfices de Brahmâ Mudrâ

Quelques 

Recommandations


Marche à suivre

Pour une pratique guidée, visionnez la vidéo.


Description

POSITION DE DÉPART

 

Debout

  • Vos pieds sont parallèles, largeur des ischions (plus étroit que la largeur des hanches).
  • Ou serrez vos pieds l'un contre l'autre.
  • Les bras sont relâchés le long du corps.
  • Déplacez le poids de votre corps plutôt sur l'avant des pieds (coussinets et orteils).
  • Fermez les yeux ou gardez les yeux ouverts et fixez sans tension un point devant vous.

 

Assis au sol ou sur une chaise

  • La posture doit être confortable. Au sol, adoptez la posture de méditation.
  • Votre dos et votre nuque sont alignés et étirés vers le ciel.
  • Les mains reposent sur vos cuisses ou vos genoux.
  • Fermez les yeux ou gardez les yeux ouverts en fixant sans tension un point devant vous.

 

PRATIQUE

 

  • La respiration est naturelle et détendue tout au long de la pratique. Celle-ci va consister à adopter les quatre positions dans un enchaînement fluide.
  • La posture axiale de référence correspond à la position naturelle de la tête, le visage est de face, dans l’alignement de la colonne vertébrale.

 

 


Cycle 1

 

Posture n° 1 : tête à droite

  • Quittez la position naturelle en tournant tranquillement la tête à droite dans un mouvement lent et fluide.
  • Lorsque vous arrivez à un point d’arrêt, restez 2-3 secondes puis revenez dans la position initiale, au centre.

 


 

Posture n° 2 : tête à gauche

  • Quittez la position naturelle en tournant tranquillement la tête à gauche dans un mouvement lent et fluide.
  • Lorsque vous arrivez à un point d’arrêt, restez 2-3 secondes puis revenez dans la position initiale, au centre.

 


 

Posture n° 3 : tête en bas

  • Quittez tout en douceur la posture axiale de référence, en relâchant la tête en avant. Le front prend la place du bout du nez et le bout du nez prend la place du menton.
  • Lorsque vous arrivez à un point d’arrêt, restez 2-3 secondes puis revenez dans la position initiale, au centre, tête et nuque alignées sur l'axe vertical.

 


 

Posture n° 4 : tête en haut

  • Quittez tout en douceur la posture axiale de référence, en basculant la tête en arrière. Le visage s'ouvre tranquillement en direction du ciel. Vous étirez progressivement les cervicales pour éviter de les comprimer. Imaginez que vous avez une poussière au bout du nez et que vous souhaitez porter cette poussière en direction du ciel.
  • Lorsque vous arrivez à un point d’arrêt, restez 2-3 secondes puis revenez dans la position initiale, au centre, tête et nuque alignées sur l'axe vertical.

 


 

 

Répétez 3 x le cycle 1

 

Ralentissez le rythme du mouvement fluide de la tête et de la nuque au démarrage du 2ème et du 3 ème cycle.

 

 

 RETOUR À LA POSITION INITIALE


 

Lorsque vous avez terminé le ème cycle,

  • Restez un moment tranquille.
  • Observez ce qui se passenen vous.

 


Remarques

Cette pratique permet d'isoler le mouvement tête-nuque du reste du corps.

  • Ne permettez pas aux épaules de s'incliner en avant lorsque la tête se relâche vers l’avant.
  • Lorsque votre tête tourne à droite et à gauche, l'épaule opposée à la direction de votre regard reste immobile.
  • Observez la détente au niveau des épaules et des omoplates durant la pratique.

 


Variations de la posture

Approfondissement de la posture

  • Prêtez attention aux résistances éventuelles de la nuque ainsi qu'aux mouvements brusques et/ou à toutes formes de précipitation. Dans ces cas précis, ralentissez encore davantage le rythme de la pratique.
  • Lorsque vous tournez vers la droite, prenez conscience aussi du côté gauche de la tête et de la nuque (front, tempe, joue, oreille, nuque épaule) ainsi que l'arrière de la tête (os occipital et pariétal). Faîtes de même lorsque vous tournez la tête à gauche.
  • Arrivé au point d'arrêt, côtés droit et gauche, contractez progressivement les muscles pour engager la tête à tourner davantage vers l'arrière. Veillez à ne pas incliner la tête, l'éloignant ainsi de l'axe vertical.

 

 


Variante avancée

Cette variante peut se pratiquer les yeux ouverts ou fermés. Ici, on inverse les directions.

 

Cycle 1

  • Tournez le visage vers le ciel. Le regard se fixe en direction du bout du nez. Serrez fermement les dents et garder la position pendant 2 ou 3 secondes. Détendez ensuite le regard et les mâchoires. Ramenez la tête au centre.
  • La tête se détend vers le sol le menton proche de la poitrine. Portez le regard entre les sourcils, serrez les dents et garder la position pendant 2-3 secondes. Détendez ensuite le regard et les mâchoires. Ramenez la tête au centre.
  • Tournez la tête à droite le regard va au-delà de l’épaule. Serrez les dents et gardez la position pendant 2-3 secondes. Détendez ensuite le regard et les mâchoires. Ramenez la tête au centre.
  • Adoptez la même procédure pour la rotation de la tête à gauche.

 

Répétez 3 fois le cycle 1

 


Bénéfices de Brahmâ Mudrâ

 

 

Une pratique régulière de la posture des 4 visages de Brahmâ :

 

 

  • Tonifie les muscles de cou.
  • Décongestionne et assouplit les tissus de la nuque permettant ainsi une meilleure circulation sanguine.

Note: Des recherches scientifiques ont démontré que cette pratique aide à réguler la tension artérielle.

 

  • Atténue les tensions et douleurs cervicales.
  • Apaise l'esprit.

Recommandations

Les personnes souffrant de cervicarthrose doivent pratiquer la posture avec précaution.

Sommaire du blog


Partagez cet article



Ajoutez un commentaire