Sâmkya et Yoga

Samkhya et Yoga

 La philosophie classique indienne associe le Sâmkhya et le Yoga.  

 

Le Sâmkhya est le versant théorique ; le Yoga, le versant pratique.

Sâmkhya

Énumère et définit les éléments qui interagissent dans l’état conditionné. Il propose aussi une cosmologie et une psychologie.

 

Yoga

Le Yoga expose les pratiques qui permettent de se délivrer des conditionnements.

 

Sâmkhya and Yoga se complètent l’une l’autre.
Les deux approches nous aident à cheminer vers l’essentiel.

Yoga-sutras et Sâmkya

La complémentarité du Sâmkhya et du Yoga se révèle clairement dans les Yoga-sutras de Patanjali (vers le IIIe siècle av. J.-C.). Ce texte fondamental sur le Yoga envisage l’existence de deux niveaux de réalité: la réalité substantielle (corps et objets matériels) et la réalité subtile (la conscience).

 

Cette approche fait écho au Sâmkhya qui mentionne deux réalités principales : Purusa et Prakriti

 

  • Purusa est l’éternellement libre, le sans forme, sans commencement ni fin, sans activité ni modification. 
  • Prakriti est la « substance primordiale ».

 

De leur association, naît le monde des phénomènes matériels ou subtils, avec leurs métamorphoses incessantes.

Purusa et Prakriti en l'homme

En l’homme,

 

  • le Purusa est l’entité vivante appelée âtman (le Soi). Il est un continuum lumineux au cœur de chaque individu.
  •  Prakriti prend la forme de l’enveloppe corporelle et psychique, théâtre des émotions conflictuelles, des attributs conditionnant et autres limitations.


Ainsi, obscurci par la matière mentale en mouvement, identifié au corps et à la conscience d’un « je » indépendant, distrait par le jeu des apparences, le Soi (âtman) n’est pas perçu en sa liberté foncière.


Sommaire du blog


Partagez cet article



Ajoutez un commentaire